AccueilCalendrierRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Mar 18 Sep - 16:54
Directeur
avatar
Messages : 24
Message Rp : 0
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Quand tout commença
« Bienvenue Chez nous»
Bienvenue à Nagoya, ville du Japon située sur l'île Honshû, sur la côté pacifique. Cette ville est une des plus grandes du japon, que ça soit sur sa superficie ou sur la population y habitant. Mais, comme toutes les autres villes, elle abrite ce que les humains ordinaires appellent des monstres. Ces créatures dites fantastiques arpentent les rues tels des êtres normaux, mais ont des facultés différentes. Elfes, vampires, anges, démons, ils vivent parmi les autres êtres. Mais jusque-là ils ont été maltraités, vus comme des êtres ignobles, effrayants, et surtout leur différence n’entraîne que la méfiance vis-à-vis d'eux.

Mais depuis 2010, ces créatures, toujours cachées, n'ont plus à l'être. Une loi mondiale a fait que ces êtres sont reconnus comme des êtres « humains » à part entière. Ils ont les mêmes droits que les humains ordinaires, même si des devoirs supplémentaires comme pour certains, ne pas attaquer les gens quelles que soient les conditions. Bien sûr certains ne respectent pas ces lois, mais comme tous les criminels. En lien avec cette loi, il faut que les créatures fantastiques suivent des cours, afin de vivre en communion avec les humains, et pour apprendre à contrôler leurs pouvoirs.

C'est là qu'intervient la Sukâretto Mûn Daigaku. L'université de la lune écarlate, quand on fait la traduction. Cette université accueille les créatures extraordinaires mêlées aux êtres humains ordinaires. Cela est fait pour qu'ils apprennent à vivre ensemble. Cette université existe depuis bien longtemps, mais n'accueillait jusque-là que des êtres fantastiques. Depuis 2010 et la nouvelle loi, elle accueille petit à petit les humains pour que chacun puisse s'habituer aux autres. Son directeur Eichi Fusaaki est très à cheval là-dessus, chacun doit se respecter.

Bien sûr, au quotidien, c'est plus délicat, les « monstres » ayant été persécutés pendant des siècles, et les humains ayant toujours peur d'eux. Après, en huit ans, toutes les craintes et toutes les mémoires sont encore présentes, et chacun a sa vision de cette loi. Certains veulent aller en son sens, d'autres aimeraient qu'elle soit plus stricte, d'autre préféreraient qu'elle disparaisse. Mais quoi qu'il en soit, la loi est bien présente, et chacun doit la respecter.


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sukāretto mūn daigaku :: Premier pas :: Informations importantes :: Contexte-
FORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUM